Modifications apportées au Régime pédagogique

Régime pédagogique

UN PROGRAMME SCOLAIRE RENOUVELÉ POUR LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES DU PRIMAIRE ET DU SECONDAIRE

Québec, le 9 février 2005. — Le projet de règlement modifiant le Régime pédagogique de l’éducation préscolaire et de l’enseignement primaire et secondaire a été publié aujourd’hui dans la Gazette officielle du Québec. Le dépôt de ce projet de règlement marque le début officiel de l’implantation d’une pédagogie renouvelée au secondaire.

L’un des principaux changements proposés consiste en un rehaussement des exigences pour l’obtention du diplôme d’études secondaires, notamment en ce qui a trait aux sciences et aux mathématiques. Ce rehaussement des exigences permettra à un plus grand nombre d’élèves d’être mieux préparés pour poursuivre des études supérieures ou pour intégrer le marché du travail avec succès. Ces nouvelles règles de sanction seront en vigueur dès mai 2007. « Ces changements vont permettre de renforcer notre système d’éducation dans un objectif de réussite de nos jeunes et de qualité maximale de notre enseignement », a indiqué le ministre de l’Éducation, monsieur Pierre Reid.

Le projet de règlement prévoit aussi une nouvelle grille-matières plus équilibrée, notamment en rendant obligatoires les programmes d’arts en 4e et 5e secondaire, ainsi que l’instauration de nouveaux parcours de formation au secondaire. Ces modifications visent à offrir à chaque élève un cheminement qui convient à ses intérêts et à son profil d’apprentissage. Les nouveaux parcours seront proposés, d’une part, aux élèves qui rencontrent des difficultés dans leur parcours scolaire et, d’autre part, à ceux qui manquent d’intérêt pour une formation jugée trop théorique.

Enfin, le temps d’enseignement au primaire sera augmenté d’une heure et demie par semaine, comme l’a annoncé le gouvernement lors du Forum des générations, en octobre dernier. Cela permettra notamment d’offrir l’enseignement de l’anglais, langue seconde, dès le premier cycle du primaire et d’augmenter le temps consacré aux disciplines de spécialité, particulièrement l’éducation physique et la santé. Désormais, les élèves québécois recevront un temps d’enseignement équivalant aux moyennes canadiennes et à celles des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et pourront atteindre un plus haut niveau de maîtrise de la langue seconde. L’augmentation du temps pour l’enseignement de l’éducation physique et de la santé s’avère un soutien important aux actions menées pour contrer la sédentarité et l’obésité chez les jeunes en plus d’influencer positivement leur rendement scolaire. « Comme nous nous y sommes engagés, l’ajout d’une heure trente de temps d’enseignement au primaire permettra, dès septembre 2006, d’accorder plus de temps aux trois disciplines de spécialité. Nous favoriserons ainsi la réussite de nos jeunes », a mentionné le ministre Reid.

Le ministre de l’Éducation invite les personnes et les organismes intéressés à lui faire part de leurs commentaires d’ici la fin de la période de prépublication.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *